Les médias, le plublic et la loi

Les connaissances médiatiques

Au Canada, le public joue un rôle décisif lorsqu'il s'agit de juger de la pertinence du contenu médiatique. Les commentaires du public sur le contenu radio et télévision ainsi que sur la publicité en général peuvent apporter des changements significatifs. Tous les médias disposent d'un mécanisme de dépôt de plaintes et invitent le public à émettre ses remarques et à rétroagir, plus spécifiquement lorsqu'il s'agit de contenus reflétant la violence à l'égard des femmes, un stéréotype raciste ou la représentation des enfants dans des activités sexuelles.

Les connaissances médiatiques font partie des connaissances essentielles que devraient avoir une personne à propos de l'influence que peuvent avoir les médias de nos jours dans un monde axé sur l'information. Les parents peuvent aider leurs enfants en discutant avec eux de ces questions et en se familiarisant à la façon dont leurs enfants réagissent à divers contenus médiatiques. Le fait de regarder des émissions de télévision ensemble et d'en discuter avec eux peut aider à connaître leurs réactions à ce qu'ils ont vu et entendu.

Si vos enfants ou adolescents naviguent sur Internet, il vaudrait la peine de naviguer de temps à autre avec eux. Il est aussi possible de programmer votre fureteur pour empêcher vos enfants d'accéder à des sites de pornographie ou de violence. Puisque l'internet fait encore peu l'objet de réglementation, parents et professeurs doivent jouer un rôle plus actif auprès des enfants afin de leur montrer à utiliser l'Internet prudemment.

Réglementation

La Charte canadienne des droits et libertés garantit la liberté de pensée, croyance, opinion et expression, de même que la liberté de la presse écrite et des autres formes de média de communication. Toutefois, cette liberté peut, dans des circonstances spécifiques, être sujette à des restrictions, comme par exemple lorsqu'il s'agit de littérature haineuse et de pornographie juvénile. Les restrictions appliquées à ces deux formes d'expression visent à protéger les personnes vulnérables. Le rapport entre la liberté d'expression et la protection des citoyens est une question qui est continuellement débattue.

En plus des restrictions spécifiées dans la Charte, une réglementation spécifique s'applique aux domaines de la radiodiffusion, du film et de la musique.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC),une agence publique fédérale, établit la réglementation en ce qui a trait à la programmation radio et télévision. Le CRTC a établi un système de classement des émissions diffusées sur les réseaux de télévision et destinées aux enfants aussi bien qu'aux adultes, afin de déterminer leur pertinence par rapport aux divers groupes d'âge. Les codes de classification du CRTC sont affichés à l'écran au début d'une émission et figurent souvent dans les guides-horaires. Par ailleurs, les télédiffuseurs et radiodiffuseurs privés établissent eux-mêmes des normes en guise d'autoréglementation volontaire, à l'aide de l'organisme à but non lucratif dont ils font partie, le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR).

La Commission de contrôle cinématographique de l'Ontario visionne tous les films avant leur diffusion au cinéma ou leur lancement sur le marché de location aux consommateurs. La Commission est un comité public formé de membres nommés par le gouvernement de l'Ontario. Les membres du comité proviennent d'un large éventail des diverses communautés, regroupant des hommes et des femmes représentant les catégories d'âges, de professions et de cultures. Ces personnes visionnent les films et les classent selon un système qui s'apparente à celui utilisé par le CRTC.

La publicité est un domaine qui s'autoréglemente et se soumet à des normes établies par le Code canadien des normes de la publicité. Des lignes de conduite précises dans ce domaine s'appliquent à la représentation des femmes et des hommes ainsi qu'à celle des enfants.

Si vous êtes témoin dans les médias de contenu que vous jugez inapproprié, vous pouvez déposer une plainte au CRTC ou encore au Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR).

Sites connexes

  • Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) - une agence gouvernementale fédérale autonome rendant compte de ses activités au Parlement par l'intermédiaire du ministère du Patrimoine canadien. Le CRTC est responsable de la réglementation de la radiodiffusion et des télécommunications au Canada et s'occupe de questions en matière de médias telles les plaintes sur le contenu, le contenu canadien et le renouvellement et l'accord des licences de radiodiffusion.
  • Comment déposer une plainte relative à la radiodiffusion - une fiche d'information du Conseil de la radiodifffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) expliquant comment déposer une plainte relative à la radiodiffusion.
  • Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) est un organisme qui s'occupe des plaintes et questions de la part du public concernant la programmation des radiotélédiffuseurs privés du Canada. Vous y trouverez des informations sur les normes régissant la radio et la télévision au pays.
  • Réseau éducation média offre aux parents, écoles, étudiants et groupes communautaires, de l'information sur l'éducation aux médias et leur influence sur la vie quotidienne des enfants et des adolescents. Le Réseau éducation médias surveille les changements à la réglementation des médias et offre des conseils pour s'éduquer et profiter en toute sécurité des diverses formes de médias.
  • WebAverti propose aux parents des idées sur la façon de sensibiliser leurs enfants à propos de l’utilisation d’Internet. Site du Réseau éducation-médias.
Dernière mise à jour : novembre 11, 2015 4001486